bg

On est de plus en plus orienté vers le réchauffement climatique qui n’est autre que la hausse de la température au niveau des océans et de l’atmosphère. Un risque que la planète doive au plus vite gérer ce cycle naturel et périodique. Et même si ce phénomène arrive sur des milliers d’années, avec l’évolution actuelle, on est en phase d’aggraver encore plus la situation. Sachez que le non-respect de l’environnement a contribué à ce type d’événements. De plus, on parle assez souvent de l’effet de serre engendré par l’industrialisation. Les impacts, nous le savons déjà.

Des conséquences très graves si aucun changement n’est fait

On se demande pourquoi après les efforts écologiques entrepris depuis des années, aucun retour de la part des médias n’a eu lieu. Sur le long terme, l’impact le plus grave reste la pollution des sols par les produits chimiques et l’uranium. Il y a également l’accroissement du rejet de CO2 au niveau de l’air. Au lieu de prendre conscience, l’idéal sera de prendre en main les choses afin d’apporter un changement au niveau de l’environnement, ce par exemple en optant pour des matériaux plus écologiques.

Une vraie révolution est en train de se faire

On constate une volonté très forte des consommateurs à acheter écologiques, et la réaction des industriels est vite passée d’une préoccupation écologique à une préoccupation économique. L’image d’une entreprise respectueuse de l’environnement est plus rentable qu’une autre qui n’en prendrait pas cas. De plus, il faut ajouter à cela que le respect de certaines normes écologiques profite, en premier lieu, aux entreprises plutôt qu’à l’environnement lui-même. Depuis la crise économique mondiale, l’écologie est devenue le nouvel espoir du capitalisme. Le business écologique est retranscrit par les médias, ils jouent sur la peur d’une planète qui se pourrit sous nos pieds par nos comportements. Ces arguments de culpabilisation leur permettent de vendre à coup sûr leurs journaux.