photo1

De nombreuses questions se posent lorsqu’on est en phase de concevoir un logement écologique. En effet, il faut trouver les matériaux adaptés, mais aussi les techniques à adopter lors d’une telle construction. Découvrez les différents équipements naturels à mettre en œuvre pour garantir une résidence à basse consommation. Les critères de sélection à privilégier restent la disponibilité du local, l’innocuité pour la santé, la simplicité ou encore l’économie énergétique. Tout est passé en revue, de la fondation en passant les murs jusqu’à la toiture. Une diversité d’alternatives comme le bois, la paille ou la terre, combinée avec des isolants végétaux tels que les briques de chanvre, l’ouate de cellulose… Des éléments essentiels pour avoir un édifice écologique.

Des fondations respectant les normes réglementaires

Déjà, il faut comprendre que les fondations sont le support de base d’un logement. C’est sur ce support que l’ossature du bâtiment va se reposer. De plus, on y mettra également d’importantes techniques à l’exemple des tuyaux du puits canadien. Un point à prendre en compte avant leur réalisation. Le béton reste la seule alternative pour la réalisation des fondations. Ainsi, l’utilisation d’une rigole comme fondation superficielle était donc une nécessité. Ce type de fondations ne font que se reposer sur la surface du sol, mais en général on s’y enfonce très légèrement. On les définit donc comme des fondations de plain-pied. Il permet au sol de capter facilement la chaleur naturelle, car la dalle de béton est directement placée sur le sol.

Le bois, le meilleur choix possible

Les avantages apportés par le bois sont nombreux. A cet effet, il est indispensable de les tenir compte. Notons que c’est également un matériau de plus en plus recherché, notamment dans l’ossature de bâtiments. C’est aussi un matériau invincible, grâce aux différents traitements écologiques. Enfin, c’est un matériau renouvelable et entièrement recyclable.