shutterstock_250154119-flip--tojpeg_1448839516458_x1

Ce mode d’investissement regroupe toutes les procédures qui désigne l’intégration de manière régulière l’expertise des critères extra-financiers dans la bonne gestion d’actifs financiers. À ce niveau, les processus sont assez variés à cause de l’absence de norme encadrant le domaine de l’ISR, étroitement lié avec le développement partiellement récent de ce modèle. Notons que les capitaux sont investis en actions, en titres monétaires, ou en obligations dont les principaux intéressés auront pour tâche de contrôler les finances et les extra-finances. En général, ils sont constitués de sociétés ou d’états choisis pour leur performance sur des critères concernant la gouvernance, le social et bien évidemment l’environnement. Soulignons que chaque investisseur présente un mode de fonctionnement différent.

Tout sur l’engagement actionnarial

Les investisseurs doivent répondre à des exigences en optant pour ce type d’opération. En effet, il consiste à demander aux sociétés des améliorations en matière de gouvernance, sociale environnementale grâce au dialogue direct. Ainsi, on fait ici référence à l’exercice des droits de vote lors d’une assemblée générale ou faire appel à un dépôt de résolutions si le dialogue n’est pas suffisant.

Les fonds en fonction des thèmes choisis

En gros, chacun des entreprises choisit un thème qui leur correspond. Mais en général, ceci dépend du secteur d’activités de chaque société. Ainsi, on retrouve des projets liés au développement durable comme le vieillissement de la population, la santé, le changement climatique, l’eau ou encore les énergies renouvelables.

Les secteurs exclus de cette close

Par ailleurs, il faut comprendre que les entreprises œuvrant dans des secteurs d’activités jugés néfastes comme le nucléaire, les OGM, la pornographie, les jeux d’argent, l’armement, le tabac l’alcool… sont exclus.

L’éthique au profit de la rentabilité

Ce terme définit tout d’abord les fonds pratiquant des exclusions sectorielles, qui d’ailleurs est similaire à l’approche utilisé dans la religion. En général « fonds éthiques » est employé pour définir les diverses approches ISR, comprenant les fonds qui se basent sur un processus de sélection ESG.